Les
auteurs
Philosophes
Politiques
Architectes
Économistes
Historiens
Sociologues
Écrivains

AU SOMMAIRE DU N°52 / mars 2019 Avant-propos

Précédent
  • Jacques CHANUT

    Jacques CHANUT

    Président de la Fédération Française du Bâtiment

    Justes frontières


  • Gérard-François DUMONT

    Gérard-François DUMONT

    Professeur à l'université de Paris-Sorbonne, président de la revue Population & Avenir.

    Élargissements et frontières européennes contemporaines


    Depuis 1945, les frontières de l'Europe n'ont cessé d'être repoussées sous l'effet de nombreux élargissements. Aux frontières pluricontinentales mais au format variable, l'ensemble se définit différemment selon que l'on considère des critères géopolitiques, conventionnels ou économiques. Le mouvement actuel, en raison principalement des tensions sur les questions migratoires, n'est plus à l'extension. Il est peut-être même au rétrécissement.

  • Brice COUTURIER

    Brice COUTURIER

    Journaliste, France Culture.

    Gens de n'importe où et peuples de quelque part


    Le journaliste anglais David Goodhart souligne le clivage entre ceux qu'il appelle « les gens de n'importe où » et « le peuple de quelque part ». Les premiers bénéficient de la mondialisation et valorisent une diversité dont ils ne conçoivent que les conséquences positives. Les seconds pâtissent des évolutions économiques et des difficultés d'intégration des dernières vagues migratoires. La coexistence d'une élite culturelle déconnectée et de peuples révoltés explique nombre de tensions contemporaines.

  • Thierry CHOPIN

    Thierry CHOPIN

    Professeur de science politique à l'université catholique de Lille, conseiller spécial de l'institut Jacques-Delors.

    Populismes et demandes de frontières dans l'Union


    Les questions de migration, de sécurité et de frontières apparaissent aux premiers rangs des préoccupations des Européens. Si ceux-ci, majoritairement, évaluent positivement l'appartenance à l'Union, la montée des mouvements populistes interroge. Pour y répondre, il faut prendre les questions identitaires au sérieux et mieux délimiter ce que pourrait être une « Europe régalienne ».

  • Christophe GUILLUY

    Christophe GUILLUY

    Géographe, essayiste et consultant.

    Un défi majeur : réintégrer les périphéries


    Une économie mondialisée déconnectée de la société nourrit partout en Occident, en Europe singulièrement, une nouvelle géographie. Les classes supérieures et dominantes vivent dans des métropoles inégalitaires. Elles méprisent des classes populaires invisibilisées et reléguées dans les périphéries. Ces nouvelles frontières économiques, physiques et culturelles naissent sur les ruines de la classe moyenne.

  • Sylvie GOULARD

    Sylvie GOULARD

    Sous-gouverneur de la Banque de France.

    Le retour des frontières n'est pas la solution


    Dans un contexte mondial de protectionnisme croissant et d'appels au retour des frontières, l'Union européenne peut faire la démonstration de ses réalisations. Marché unique, libre circulation et euro sont incontestablement des acquis de la construction européenne, appréciés des Européens. Pour faire face aux défis de l'avenir, maintenir l'ouverture en instaurant des garde-fous est la voie préférable. Loin de protéger, la fermeture des frontières recréerait des tensions et nuirait à la prospérité.

    
Suivant

Constructif est un magazine de débats de société et d'idées, édité par la Fédération Française du Bâtiment.