Jacques CHANUT

Président de la Fédération Française du Bâtiment

Liberté, liberté chérie...

Ne pas être indépendant, c'est être dépendant ! De cette vérité simple ressort une conviction : les organisations patronales, pour être pleinement au service de leurs adhérents, ne doivent pas bénéficier de financements externes. Leurs ressources doivent provenir des cotisations, et non de contributions obligatoires prélevées sur les entreprises. Pour que les adhérents puissent compter sur l'institution qui les représente, celle-ci ne doit dépendre que d'eux. Il en va d'un syndicalisme d'adhésion et de service permettant, du côté patronal, de s'impliquer totalement auprès des entreprises et des entrepreneurs.

La nécessité pour les corps intermédiaires de revendiquer l'indépendance financière a été discutée lors d'un colloque organisé par la FFB à l'Assemblée nationale, le 15 février 2018, sur le thème « Financement des organisations patronales. Vers un syndicalisme indépendant ».

Cette livraison de Constructif s'appuie principalement sur les communications des intervenants lors de cette manifestation. L'objectif est de mettre en perspective cette exception française d'une représentation patronale et d'un paritarisme dont le fonctionnement s'avère insuffisamment autonome.

http://www.constructif.fr/bibliotheque/2018-6/liberte-liberte-cherie.html?item_id=3641
© Constructif
Imprimer Envoyer par mail Réagir à l'article