Jacques CHANUT

Président de la Fédération Française du Bâtiment

Transparence : oui, mais...

Les appels à la transparence ont leur vertu : réduire l'opacité parfois préoccupante d'institutions et de procédés qui brident la saine concurrence et l'allocation optimale des ressources. Les incantations visant à une transparence intégrale ont leur défaut : empêcher le nécessaire secret, pourtant aussi essentiel à la cohésion d'une société qu'à la bonne marche des affaires.

L'époque est à la célébration tous azimuts de la transparence. Poussée à l'extrême, la logique pourrait conduire à la surveillance généralisée de toutes les étapes de la vie économique et de l'ensemble du cycle de vie des entreprises.

Une confiance bien encadrée et tempérée, associée à la ferme condamnation des mauvaises pratiques fiscales ou environnementales, peut nourrir une transparence utile. Sans excès. Avec un juste équilibre.

C'est l'ambition de ce numéro. Il rassemble des positions contrastées sur ce thème, qui prend de plus en plus de consistance, au moment où l'on voit s'accumuler les obligations.

http://www.constructif.fr/bibliotheque/2018-11/transparence-oui-mais.html?item_id=3667
© Constructif
Imprimer Envoyer par mail Réagir à l'article