© Philippe Baudouin

Didier RIDORET

Président de la Fédération Française du Bâtiment.

Avant-propos

La réalité des classes moyennes n'est pas simple à saisir, comme le montrent les analyses publiées dans ce numéro. Les auteurs que nous avons réunis les décrivent en effet comme un conglomérat hétérogène, un « concept à géométrie variable » qui peut connaître plusieurs définitions et dont la cohésion est à la fois « relative et évolutive ».

Le tableau dressé dans les pages qui suivent dessine les contours fluctuants de ces classes moyennes et la diversité de leurs situations en matière de patrimoine, de logement ou de modes de consommation. La notion de déclassement, qui leur est désormais si couramment attachée, y est relativisée car elle ne toucherait qu'une frange de cette population, celle aux plus faibles ressources, alors que l'ascenseur social semble toujours fonctionner pour d'autres catégories, notamment grâce à l'éducation.

Les partis politiques qui s'emparent à tour de rôle du thème de la défense des classes moyennes en raison de leur poids électoral et de leur potentiel fiscal devraient donc regarder de plus près leur segmentation socio-économique et leurs aspirations.

Mais les entreprises, pour qui la demande des classes moyennes est un important vecteur d'activité, ne peuvent être en reste.

Ce numéro de Constructif devrait les y aider.

http://www.constructif.fr/bibliotheque/2012-11/avant-propos.html?item_id=3282
© Constructif
Imprimer Envoyer par mail Réagir à l'article