François SCHUITEN

est un dessinateur et scénariste belge de bande dessinée dont toute l’œuvre est marquée par l’omniprésence de la grande ville – réelle ou fantasmatique, actuelle ou utopique, en construction ou en ruine –, de ses dérives, mais aussi des rêves qu’elle fait naître.

L'imaginaire des grandes cités

Il a autorisé Constructif à reproduire, en introduction au thème des métropoles, certains de ses dessins déjà publiés aux éditions Casterman. En attendant de découvrir ceux sur le Grand Paris que lui a commandés le secrétariat d'État chargé du Développement de la région capitale, voici donc un florilège de ses représentations de la ville.

 

François Schuiten et Benoît Peeters, Les Portes du possible, Casterman, 2005.

François Schuiten et Benoît Peeters, Brüsel (Les Cités obscures), Casterman, 2008.

François Schuiten et Benoît Peeters, Brüsel (Les Cités obscures), Casterman, 2008.

François Schuiten et Benoît Peeters, L’Écho des Cités (Les Cités obscures), Casterman, 2001.

François Schuiten et Benoît Peeters, Brüsel (Les Cités obscures), Casterman, 2008.

François Schuiten et Benoît Peeters, Voyage en utopie, Casterman, 2000.

Le public est confronté à une ville, dans une amorce de pénombre. Un ensemble infini de routes relie entre eux les gratte-ciel et les immeubles. Plus loin, d’autres constructions évoquent les projets du Corbusier et de Niemeyer. À l’horizon, on distingue la silhouette pyramidale d’une ville japonaise bâtie sur la mer.

La lumière chaude de la fin d’après-midi vient éclairer le sommet des immeubles, donnant l’image positive de la cité dont rêvèrent les grands architectes de la modernité. Mais au crépuscule, on entend le vacarme des embouteillages, mêlant klaxons et sirènes, tandis qu’une odeur âcre de pollution envahit l’atmosphère.

http://www.constructif.fr/bibliotheque/2010-6/l-imaginaire-des-grandes-cites.html?item_id=3026
© Constructif
Imprimer Envoyer par mail Réagir à l'article