La construction, moteur de la croissance et de l'emploi

Un sondage réalisé par Ipsos pour la FFB confirme l'opinion positive des Français sur le secteur de la construction, mais aussi leur conviction de son rôle important dans l'activité et l'emploi. Ils regrettent que la question du logement ne soit pas assez présente dans la campagne électorale.

L'image du secteur de la construction en France est positive dans l'opinion. Le sondage réalisé pour la FFB par Ipsos en septembre dernier (voir Constructif n° 31) le révélait déjà. Cette nouvelle consultation de l'opinion publique le confirme. Une large majorité de Français (68 %) a une bonne image du secteur, contre 29 % qui en ont une mauvaise. À noter toutefois que l'intensité des jugements positifs est faible (seules 9 % des personnes interrogées ont une « très bonne image » du secteur) et les critiques modérées (7 % en ont une « très mauvaise image »).

Dans un contexte de forte préoccupation de l'opinion publique française sur la problématique du chômage et de l'emploi, les opinions positives sont largement alimentées par l'idée selon laquelle le secteur de la construction offre un grand nombre d'emplois. Pour 78 % des personnes interrogées, le secteur de la construction sera un moteur de la croissance et de l'emploi en France dans les années à venir (contre 20 % qui ne le pensent pas).

L'image du secteur est encore meilleure auprès des jeunes (81 % des 18-24 ans en ont une bonne image, contre 18 % qui en ont une mauvaise), auprès des ouvriers (74 %, contre 22 %) et des personnes titulaires d'un BEPC, d'un BEP, ou d'un CAP (71 % contre 27 %).

De fortes attentes en matière de logement

Même si, en majorité (57 %), les Français ont le sentiment que l'« on construit de plus en plus de logements en France » (contre 41 % qui ne le pensent pas), cela ne leur semble pas suffisant. Interrogés sur les équipements qui manquent le plus dans leur commune, les Français citent en effet « les logements » (30 % de citations) avant les équipements sociaux, culturels ou sportifs (au deuxième rang avec 21 % de citations), les infrastructures de type crèches, écoles ou lycées (au troisième rang avec 18 % de citations) ou les espaces verts (au quatrième rang avec 16 % de citations).

Les attentes en matière de logement sont systématiquement en tête dans les zones urbaines (38 % des personnes qui résident au sein de l'agglomération parisienne déplorent le manque de logements, 32 % dans les villes de plus de 100 000 habitants), mais aussi dans les petites villes (35 % dans celles de 2 000 à 20 000 habitants). Seules les zones rurales échappent à cette tendance : dans les villages de moins de 2 000 habitants, c'est le manque d'équipements sociaux, culturels et sportifs et le manque d'infrastructures qui arrivent en tête.

Enfin, la crise du logement et les difficultés qu'elle entraîne sont perçues comme une barrière supplémentaire pour accéder à l'emploi. 85 % des personnes interrogées estiment que « la difficulté à se loger dans certaines villes est un frein à la mobilité et à l'emploi ». Cette opinion est particulièrement forte auprès des jeunes : 59 % des 18-24 ans et 57 % des 25-34 ans sont « tout à fait d'accord » avec cette affirmation (contre 51 % pour l'ensemble de la population).

Dans ce contexte, le logement fait partie des thèmes que les Français aimeraient voir davantage débattus dans le cadre de la campagne pour l'élection présidentielle. Pour une très large majorité d'entre eux (73 %), les candidats à l'élection n'en parlent pas suffisamment, contre 16 % qui estiment qu'ils en parlent comme il faut et 8 % qu'ils en parlent trop.

Méthodologie de l'enquête

959 personnes, constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, ont été interrogées par Ipsos par téléphone du 24 au 25 février 2012. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas : sexe, âge, profession du chef de famille, catégorie d'agglomération et région.

Le secteur de la construction bénéficie d’une image positive dans l’opinion

Le secteur de la construction bénéficie
d’une image positive dans l’opinion

Même en période de crise, l’optimisme reste fort pour l’avenir du secteur de la construction en France

Même en période de crise, l’optimisme reste
fort pour l’avenir du secteur de la construction
en France

Le sentiment qu’on construit de plus en plus de logements est majoritaire…

Le sentiment qu’on construit de plus en plus
de logements est majoritaire…

Pourtant, le logement reste l’équipement qui manque le plus dans sa propre commune

Pourtant, le logement reste l’équipement qui
manque le plus dans sa propre commune

Le manque de logements est perçu comme un frein à la mobilité

Le manque de logements est perçu comme
un frein à la mobilité

Dans ce contexte, la question du logement n’est pas suffisamment présente dans la campagne

Dans ce contexte, la question du logement n’est pas
suffisamment présente dans la campagne
http://www.constructif.fr/bibliotheque/2012-3/la-construction-moteur-de-la-croissance-et-de-l-emploi.html?item_id=3157
© Constructif
Imprimer Envoyer par mail Réagir à l'article