Nicolas BINET

Directeur de Marseille Rénovation urbaine.

Commerces et services : les enseignements de Marseille

L'exemple du projet de renouvellement urbain de Saint-Antoine - Plan d'Aou permet de dessiner les améliorations nécessaires à la réimplantation de commerces et de services dans les quartiers prioritaires et d'engager des réflexions sur leur nature même.

Faire évoluer la nature et l'implantation des services urbains et des commerces est évidemment un volet indissociable des projets de renouvellement urbain, décliné de manière différente selon les sites.

Pourquoi s'agit-il d'un chapitre essentiel ? Au moins deux raisons y concourent.

  • Les équipements et services, même si leur mise en place était souvent en retard par rapport aux livraisons de logements, étaient calibrés selon des projections sociodémographiques initiales et des grilles très formelles d'évaluation des besoins sociaux. Quels sont les quartiers qui, cinquante ans plus tard, n'ont pas connu de profondes mutations du nombre d'habitants accueillis, de leur profil et de l'aire géographique dans laquelle ils comptent trouver réponse à leurs besoins ?
  • Ces équipements et services, fruits des conceptions urbaines des années 1960 qui entendaient faire des projets intégrés pour une population supposée très diversifiée, étaient, le plus souvent, implantés au cœur de la cité. Ces choix, qui répondaient parfois aux meilleures intentions d'accessibilité, n'ont pas toujours fait la preuve de leur efficacité, au fil de quelques décennies de spécialisation sociale.

Les projets de rénovation urbaine (PRU) reposent nécessairement ces questions, tout particulièrement celle de l'efficacité sociale des équipements et services publics mais aussi celle de la définition de la notion de proximité. Il y a bien, tout à la fois, une mutation de la géographie des déplacements dans des aires urbaines plus complexes et, pour certains, un repli domestique accentué.

Quels enseignements ?

Même si ces dernières années ne sont pas caractérisées par une très grande capacité de réinvestissement dans les équipements publics, un certain nombre d'actions ont été réalisées et permettent de dégager quelques enseignements.

Le PRU de Saint-Antoine - Plan d'Aou, un des premiers projets engagés à Marseille, peut servir d'illustration.

  • L'enjeu des centres sociaux. Dans le cadre des 14 PRU marseillais, 9 centres sociaux - maisons pour tous sont construits ou transformés. Le plus souvent avec une extension de leur surface et au moins avec l'affirmation, par leur implantation, de leur autonomie. À l'articulation de différents quartiers, abandonnant résolument les situations en pied d'immeuble, ils sont positionnés pour accueillir plus facilement un public qui ne soit pas uniquement celui des locataires de HLM. À Plan d'Aou, le nouvel équipement, qui fait partie des premières réalisations du PRU, est situé sur la rue qui relie l'ancienne cité au noyau villageois de Saint-Antoine et participe clairement à cette ambition d'ouverture, avec un élargissement de ses fonctions, puisqu'il permet la tenue de permanences des différents services publics.
  • La relocalisation de l'école. Au gré du départ progressif des locataires et des démolitions d'immeubles, le groupe scolaire du quartier s'est trouvé peu à peu vidé de sa substance, et le débat sur la stratégie à mener - réhabiliter sur place l'équipement obsolète ou s'appuyer sur une autre école toute proche - a rapidement conduit à renforcer le groupe scolaire situé à égale distance de Saint-Antoine et de Plan d'Aou et à démolir l'ancienne école.
  • La capacité de la crèche de Plan d'Aou a été augmentée de 50 %, passant de 40 à 60 berceaux. Sa modernisation et sa localisation, entre un lotissement des années 1950, des constructions récentes en accession à la propriété et les logements locatifs sociaux reconstruits, lui permettent de drainer une assez grande diversité de familles et de constituer un lieu d'échange et de brassage. C'est en effet avec ce type de service que l'on parvient à freiner les stratégies d'évitement et de spécialisation sociale, très puissantes dès l'école primaire.
  • Une médiathèque pour le grand quartier. Pour parfaire la reconnexion du quartier à la trame de la ville, pour acter la diversification d'habitats opérée et l'ouverture des voies nouvelles à tous les modes de déplacement, la ville va réaliser une médiathèque dans un nouveau pôle de services, calibrée à l'échelle d'un quartier de 80 000 habitants.

Beaucoup de quartiers HLM disposaient, à Marseille comme ailleurs, d'un petit centre commercial en leur cœur. Les mutations de l'offre à l'échelle de l'agglomération, l'évolution des pratiques et, dans certains cas, le dépeuplement progressif de plusieurs sites ont fait dépérir ces activités, bien avant le lancement des PRU. Avec pragmatisme, il s'agit aujourd'hui d'essayer de réintroduire quelques commerces de proximité au plus près des habitants et de faciliter la réimplantation d'activités et de supérettes à la charnière entre différents quartiers, sur des axes de déplacement, permettant aussi de drainer une clientèle de passage.

Le cas de l'offre de santé

L'offre de services en matière de santé demande une analyse toute particulière. Face à une situation d'inégal accès aux soins et à une répartition très discriminante des médecins et des autres professionnels de santé dans le territoire urbain, se développent, suscitées par les PRU, des initiatives publiques et privées intéressantes. Citons, par exemple, l'implantation d'un pôle de santé à Malpassé rassemblant généralistes, spécialistes, pharmacies, opticiens, laboratoires d'analyses, dentistes, centre de dialyse... Ce projet, développé par le promoteur Ametis, a suscité l'adhésion de nombreux professionnels qui ont trouvé par ce regroupement le moyen de mieux répondre à une demande qu'ils percevaient, tout en leur assurant de meilleures conditions d'exercice. À Kallisté, la prise en location par un groupement de médecins d'une ancienne bastide acquise au préalable par la SEM immobilière de la Ville de Marseille va donner lieu à la création d'une maison de santé. À Plan d'Aou, c'est à l'initiative de l'hôpital public que l'on devra, sur 450 m², l'ouverture dans un an et demi d'un centre de santé.

Les services publics et privés, qu'il s'agisse de la reconfiguration de l'existant ou de l'accueil d'activités nouvelles, sont donc bien au cœur des PRU et de leur logique de projets. Mais ce n'est pas toujours par ce volet que démarrent sur le terrain les opérations, à tort ou à raison. Et il est particulièrement important que le nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU) porte une attention accrue à ces questions, d'une part pour mieux éclairer les praticiens sur ce que signifient et ce que supposent aujourd'hui des services pour « mieux vivre ensemble », et d'autre part pour financer des remises à niveau dans un contexte de marges de manœuvre restreintes pour les collectivités locales.

Bien entendu, ces réflexions ne peuvent se contenter d'évoquer les classiques questions de financement des investissements mais doivent, avec une égale intensité, vérifier que les budgets de fonctionnement sont bien à la hauteur.

Au-delà de ces questions traditionnelles, il convient certainement de relancer les réflexions sur la nature même des services à proposer à la diversité des publics et sur les modalités selon lesquelles ces services sont mis à leur disposition. Il s'agit notamment de distinguer les besoins pérennes de ceux qui sont plus éphémères, de réfléchir à ce qui doit être mobile et souple en complément des équipements structurants qui s'inscrivent durablement dans le territoire des villes, d'engager réellement un travail sur les possibles mutualisations des locaux afin d'offrir, globalement, plus de services sans multiplier les mètres carrés et d'évaluer les conditions pour élargir les horaires d'ouverture des équipements. Bien entendu, ces réflexions intégreront l'évolution des pratiques du numérique et de l'usage des outils de communication, sans a priori.

http://www.constructif.fr/bibliotheque/2016-11/commerces-et-services-les-enseignements-de-marseille.html?item_id=3561
© Constructif
Imprimer Envoyer par mail Réagir à l'article